Cette année, adoptez des habitudes alimentaires plus saines

(EN) Les gens profitent souvent de l’arrivée de la nouvelle année pour évaluer leur état de santé et leurs habitudes de vie. Si votre objectif est d’adopter un mode de vie plus sain, commencez d’abord par évaluer vos habitudes alimentaires. Afin de maintenir un poids santé, il est important de comprendre les deux types de faim qui nous poussent à manger.

Le premier type de faim est la faim physiologique, celle qui pousse le corps à s’alimenter. Cette faim est contrôlée par les hormones produites dans l’intestin, par la glycémie et par les tissus adipeux. Pour bien gérer la faim physiologique, il est essentiel de manger régulièrement, de manger des repas équilibrés et de limiter la consommation d’aliments riches en sucre et en matières grasses.

Le deuxième type de faim est la faim psychologique, celle qui provoque l’envie de manger même si on ne ressent pas la faim. Cette faim est souvent provoquée par le stress et les émotions. Une certaine région du cerveau pousse le corps à utiliser la nourriture pour mieux surmonter le stress ou les émotions difficiles. Pour gérer la faim psychologique, il importe d’identifier les mécanismes déclencheurs et le besoin réel que le corps tente de combler.

« Un des éléments essentiels de la réussite à long terme consiste à redéfinir la relation avec la nourriture. Mangez-vous pour nourrir et revitaliser votre corps? Ou utilisez-vous la nourriture pour atteindre une émotion? Manger pour se sentir mieux ou pour soulager un stress peut devenir problématique », affirme Sandra Elia, conseillère en dépendance alimentaire. « Il est important de développer des habiletés d’adaptation efficaces et de trouver de nouvelles façons de gérer les fringales alimentaires. »

Si vous êtes en mesure d’identifier les facteurs déclencheurs qui favorisent l’alimentation émotionnelle, vous pouvez arriver à les contrôler. Toutefois, la volonté ne suffit pas toujours. C’est pourquoi il existe des médicaments sur ordonnance qui aident à contrôler les fringales alimentaires. Votre médecin de famille sera en mesure de vous conseiller celui qui convient le mieux.

« Utilisés conjointement avec certaines modifications du mode de vie comme les régimes hypocaloriques et l’exercice, les médicaments peuvent aider les patients à perdre du poids et à ne pas le reprendre », explique madame Elia.

Si vous êtes préoccupé par un excès de poids, consultez votre médecin de famille et renseignez-vous en visitant le site controlervotreappetit.ca.

www.leditionnouvelles.com

Share

Pin It