Premiers résultats de l’Enquête canadienne sur le logement, 2018

La majorité des ménages canadiens sont satisfaits de leur quartier et de leur logement

En 2018, la majorité des ménages canadiens (85,6 %) étaient satisfaits ou très satisfaits de leur quartier, mais le degré de satisfaction variait en fonction de l’endroit où ils vivaient. Par exemple, dans les 10 plus grandes régions métropolitaines de recensement (RMR) au Canada, le degré de satisfaction à l’égard du quartier allait de 82,2 % chez les ménages vivant à Toronto à 92,5 % chez les ménages vivant à Québec.

La majorité des ménages (82,6 %) étaient également satisfaits de leur logement. Les ménages vivant dans les deux plus grandes et plus coûteuses RMR, soit Toronto et Vancouver, ont exprimé le degré de satisfaction le plus faible à l’égard de leur logement (77,0 % dans les deux cas), tandis que les ménages vivant à Québec (87,8 %) étaient les plus susceptibles d’être satisfaits.

Beaucoup de déménagements

La population canadienne est la championne du déménagement. Environ la moitié des ménages canadiens ont déménagé au cours des cinq dernières années ou envisagent de le faire au cours des cinq prochaines années.

Un peu plus du tiers des ménages (35,0 %) avaient déménagé au cours des cinq années ayant précédé l’enquête. Les ménages vivant au Nunavut (46,0 %) étaient les plus susceptibles d’avoir déménagé au cours des cinq dernières années, tandis que ceux vivant à Terre-Neuve-et-Labrador (23,0 %) étaient les moins susceptibles de l’avoir fait.

La raison la plus fréquente pour justifier un déménagement était, selon 9,7 % des ménages, l’occasion d’avoir un logement de meilleure qualité. Comme autres raisons, il y avait le fait de déménager dans un quartier plus agréable (7,0 %), de devenir propriétaire (6,4 %), de déménager en raison du changement de la taille du ménage (6,3 %) ou de réduire les coûts du logement (5,0 %).

Regard vers l’avenir : environ le cinquième des ménages canadiens envisage de déménager au cours des cinq prochaines années, soit une proportion allant de 12,8 % des ménages à Terre-Neuve-et-Labrador à 29,0 % des ménages dans les Territoires du Nord-Ouest. 

Plus d’un demi-million de ménages canadiens vivent dans un logement social et abordable

Le logement social et abordable vise à fournir une aide aux ménages à faible revenu ou à revenu moyen. Plus de 1 locataire sur 10 (13,5 %) à l’échelle nationale, ou 628 700 ménages canadiens, vivait dans un logement social et abordable en 2018.

À l’échelle nationale, les trois quarts des ménages locataires vivant au Nunavut (75,0 %) habitaient dans des logements sociaux et abordables en 2018, soit près du double de la proportion des ménages vivant dans les Territoires du Nord-Ouest (38,0 %) et plus de sept fois la proportion des ménages vivant au Québec (10,2 %).


Share

Pin It