Ventes de logements en juin au Canada

Le ralentissement des ventes à l’échelle du pays était prévisible après plusieurs mois de solides données. Si les marchés de Toronto et de Vancouver ont amorcé une certaine détente, ceux-ci sont toujours orientés à la hausse, tout comme plusieurs agglomérations voisines. Le ralentissement des activités sur le marché des logements à prix élevé en Colombie-Britannique témoigne du fait que les acheteurs et les vendeurs continuent de s’adapter aux nouvelles politiques provinciales visant le créneau haut de gamme du marché depuis le 1er janvier 2019.

Au milieu de l’année 2019, les données continuent de pointer vers la stabilisation à court terme de la plupart des marchés régionaux du logement. Les conditions d’offre et de demande demeurent équilibrées dans la plupart des grandes villes, et les ventes et les prix ont rebondi après un passage à vide généralisé en février. Bien entendu, il reste des défis à long terme à relever, mais l’année en cours s’annonce relativement stable en comparaison aux dernières années, ponctuées d’ajustements à la montée des taux d’intérêt et à la mise en œuvre de politiques provinciales et fédérales.

source: Scotiabank Economics

Share

Pin It