Ventes faibles en 2018 et au début de 2019; offre insuffisante en 2020

L’Association canadienne de l’immeuble (ACI) a révisé ses prévisions sur les ventes résidentielles réalisées par l’entremise des systèmes MLS® des chambres et associations immobilières canadiennes pour cette année et pour 2020. Les données suggèrent que l’activité sur le marché de l’habitation continuera d’augmenter en 2020, les prix continuant de grimper ou de bondir dans plusieurs régions du Canada. En effet, de nombreux indicateurs du marché de l’habitation continuent d’appuyer cette perspective. Bon nombre des facteurs économiques fondamentaux qui sous-tendent l’activité sur le marché de l’habitation demeurent solides à l’extérieur des Prairies et de Terre-Neuve-et-Labrador. Les perspectives du marché résidentiel de la revente national continuent d’être appuyées par la croissance de la population et de l’emploi, alors que la confiance des consommateurs augmente en raison des faibles taux de chômage à l’extérieur des provinces productrices de pétrole. De plus, il est peu probable que la Banque du Canada augmente les taux d’intérêt en 2020. Les taux d’intérêt hypothécaires ont baissé, notamment le taux de référence sur cinq ans de la Banque du Canada utilisé par les grandes banques canadiennes pour déterminer l’admissibilité des demandeurs soumis à la simulation de crise pour les prêts hypothécaires. Bien que la baisse du taux de référence ait été modeste, elle contribue à améliorer l’accès des acheteurs à un financement pour l’achat d’une habitation.

Share

Pin It